L'autoconsommation totale est-elle possible ?

Lorsque vous décidez d’installer chez vous un projet photovoltaïque, plusieurs choix s’offrent à vous : la vente totale de production, l’autoconsommation partielle avec revente du surplus ou bien l’autoconsommation totale. Cette dernière solution, aussi appelé « autoconsommation sans injection de surplus », consiste à utiliser toute la production des panneaux photovoltaïques pour votre consommation personnelle. Très avantageuse selon le besoin de votre maison, elle présente également quelques inconvénients. Découvrez dans cet article l’autoconsommation photovoltaïque totale, de sa définition à sa mise en place.

Qu’est-ce que l’autoconsommation totale ?

L’autoconsommation totale est un modèle énergétique où la totalité de l’électricité produite par une installation photovoltaïque est consommée directement par le propriétaire, et ce, sans injection dans le réseau public. Cette approche se distingue de :

  • L’autoconsommation partielle : également appelée « autoconsommation avec vente du surplus », dans laquelle une partie de l’électricité produite est directement utilisée par la maison et le surplus est vendu par contrat d’obligation d’achat ;
  • La vente totale de production : il s’agit d’un système où toute la production des panneaux photovoltaïques est vendue par contrat d’achat.

Ainsi, l’autoconsommation totale implique une plus grande indépendance énergétique vis-à-vis des fournisseurs d’électricité.

Une installation photovoltaïque en autoconsommation totale comporte plusieurs composants clés :

  • Les panneaux solaires captent l’énergie des rayons du soleil, transformant la lumière en électricité photovoltaïque ;
  • L’onduleur, un composant essentiel, convertit le courant continu généré par les panneaux photovoltaïques en courant alternatif utilisable dans la maison. La puissance de l’installation doit être adaptée aux besoins en électricité du foyer pour maximiser l’efficacité ;
  • Les batteries solaires sont des accessoires facultatifs qui peuvent jouer un rôle très important dans l’autoconsommation totale. Ils se chargent de stocker l’énergie produite pendant la journée pour une consommation ultérieure, en dehors des heures d’ensoleillement par exemple ;
  • Le régulateur de charge solaire va de pair avec la batterie solaire, permettant d’efficacement gérer le niveau de charge du système de stockage.

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’autoconsommation totale ?

L’autoconsommation totale offre plusieurs avantages qu’il faut prendre en compte. D’un point de vue économique, l’un des principaux bénéfices est la réduction notable de la facture d’électricité. En utilisant l’énergie solaire produite par leurs propres panneaux photovoltaïques, les utilisateurs diminuent leur dépendance aux fournisseurs d’énergie traditionnels, ce qui implique de grandes économies sur le long terme. Du point de vue environnemental, l’autoconsommation totale contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, étant donné que l’énergie solaire est une source d’énergie renouvelable et propre. Cette approche renforce également l’indépendance énergétique des utilisateurs, les rendant moins dépendants des fluctuations du marché énergétique.

Cependant, l’autoconsommation totale présente également certains inconvénients. Un des principaux désavantages de ce type d’autoconsommation est l’absence de revenus supplémentaires provenant de l’obligation d’achat, puisque le surplus d’énergie n’est pas vendu, mais utilisé ultérieurement ou perdu.

De plus, étant donné qu’il est impossible de générer pile la quantité d’énergie dont vous avez besoin quotidiennement, l’autoconsommation totale incite l’achat d’une ou plusieurs batteries solaires. En effet, puisque vous ne disposez pas de contrat d’achat avec EDF OA, le surplus d’énergie produit sera tout simplement une perte pour vous. Ainsi, pour garantir une efficacité maximale en autoconsommation totale, l’acquisition de batteries solaires pour le stockage du surplus d’énergie est presque une nécessité. Ces batteries impliquent une hausse du prix total de votre installation photovoltaïque qui n’est pas à négliger. Aussi, notez que leur durée de vie est plus courte que celle des panneaux photovoltaïques.

Comment mettre en place une installation solaire en autoconsommation totale ?

Pour mettre en place une installation solaire en autoconsommation totale, plusieurs étapes sont à suivre. Tout d’abord, vous devez choisir les bons composants. Les panneaux solaires doivent être sélectionnés en fonction de la puissance nécessaire pour couvrir les besoins en électricité. Un onduleur est nécessaire pour convertir le courant continu produit par les panneaux en courant alternatif utilisable. Enfin, bien qu’elles soient facultatives, les batteries de stockage peuvent avoir leur importance dans votre installation solaire. Garantissant un taux d’autoconsommation très élevé, nous vous conseillons d’ajouter au moins une batterie solaire à votre projet pour optimiser votre consommation.

Pensez également à considérer la taille et l’orientation du toit, l’ensoleillement de la région, ainsi que les facteurs techniques qui influencent la production d’électricité comme les zones d’ombre. Une étude de faisabilité par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) permet de déterminer la meilleure configuration pour votre projet. Ce professionnel pourra également s’occuper des démarches administratives, comme la demande de raccordement auprès d’Enedis.

La mise en place d’une installation solaire en autoconsommation totale nécessite un certain investissement initial, mais elle offre des économies d’énergie sur le long terme. Nous vous recommandons de faire appel à un installateur certifié RGE pour garantir la qualité et la conformité de l’installation. De plus, certaines aides financières et subventions sont disponibles pour réduire le coût de l’installation.

Quel est le prix d’une installation solaire en autoconsommation totale ?

Le coût d’une installation solaire en autoconsommation totale est influencé par plusieurs facteurs. Ces facteurs incluent notamment la taille de l’installation, le type de panneaux solaires choisis, les frais d’installation par le professionnel ainsi que la qualité des composants. En règle générale, pour une installation photovoltaïque de 3 kWc, le prix peut varier entre 8 000 et 13 000 €. Cependant, notez que dans le cas d’une autoconsommation totale, le coût des batteries solaires doit également être pris en compte, car elles sont essentielles pour stocker l’énergie produite et non consommée immédiatement.

Pour obtenir les meilleurs prix sur l’installation de panneaux solaires, nous vous conseillons de comparer les offres de plusieurs installateurs certifiés. Aussi, pensez à faire des recherches sur les différentes aides disponibles ainsi que leur montant. Dans le cas d’une installation photovoltaïque, vous pouvez notamment bénéficier de :

  • La prime à l’autoconsommation ;
  • Le taux de TVA réduit à 10 % ;
  • Les aides locales et régionales.

Dans le cas d’une installation en autoconsommation totale, l’obligation d’achat n’est pas disponible.

Choisissez des panneaux solaires avec un bon rapport qualité-prix et une durée de vie prolongée, afin d’optimiser le retour sur investissement. Enfin, n’hésitez pas à travailler avec un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour assurer la qualité de l’installation, mais aussi pour avoir accès aux différentes aides.

Quels sont les autres types d’installations en dehors de l’autoconsommation totale ?

En dehors de l’autoconsommation totale, les particuliers peuvent opter pour d’autres types d’installations solaires. Ces solutions offrent des approches différentes en termes de gestion de l’énergie produite et de l’interaction avec le réseau électrique.

L’une de ces options est l’autoconsommation avec vente du surplus. Dans ce modèle, vous consommez l’énergie produite par vos panneaux solaires et vendez le surplus d’électricité à des fournisseurs tels qu’EDF OA. Cette configuration vous permet de rester connecté au réseau de distribution d’électricité public d’Enedis, assurant ainsi une alimentation continue même en cas de production insuffisante par les panneaux. Ce modèle offre l’avantage de réduire les factures d’électricité tout en générant un revenu supplémentaire grâce à l’injection du surplus.

Une autre solution est la vente totale de l’énergie électrique produite. Ici, toute l’électricité générée par l’installation solaire est vendue au réseau, plutôt qu’utilisée pour l’autoconsommation. Cela permet aux propriétaires de bénéficier d’une source de revenus réguliers à un tarif fixe et sur une longue période. Ce modèle peut être particulièrement intéressant pour ceux qui disposent d’une installation à haute puissance et qui souhaitent rapidement rentabiliser l’achat de leurs panneaux solaires.

FAQ : Questions fréquentes sur l’autoconsommation totale


Quel est le coût moyen pour installer un système d’autoconsommation totale ?

Le coût moyen d’une installation solaire en autoconsommation totale varie en fonction de plusieurs facteurs, tels que la puissance des panneaux et la nécessité de batteries de stockage. Généralement, pour un système de taille moyenne, comme une installation de 3 kWc, le prix oscille entre 8 000 et 13 000 €, sans batterie.

Peut-on atteindre une autoconsommation totale sans être raccordé au réseau électrique ?

Atteindre une autoconsommation totale sans être raccordé au réseau électrique est possible, mais cela nécessite un système de stockage d’énergie, à l’instar des batteries solaires, pour garantir une alimentation électrique constante. La dimension du système doit être précisément ajustée aux besoins énergétiques du foyer.

Quelles sont les meilleures pratiques pour optimiser un système d’autoconsommation totale ?

Pour optimiser un système d’autoconsommation totale, nous vous conseillons de dimensionner correctement les panneaux solaires en fonction de la consommation d’électricité, d’utiliser des batteries de stockage efficaces, et de gérer intelligemment l’utilisation de l’énergie produite pour maximiser l’autoconsommation, particulièrement pendant les pics de production solaire.