Les batteries solaires sont-elles réellement intéressantes ? Notre avis

La batterie virtuelle est une alternative aux batteries solaires classiques et au rachat du surplus par EDF OA. Cet outil de stockage virtuel vous offre la possibilité de changer votre façon de stocker et d’utiliser votre surplus d’énergie solaire, garantissant ainsi une flexibilité sans précédent dans la gestion de votre production énergétique. Dans cet article, découvrez dans les mécanismes de la batterie virtuelle, ses différences avec les batteries solaires, son prix, et pourquoi elle peut faire partie d’un kit solaire chez les particuliers souhaitant optimiser leur autoconsommation d’électricité.

Qu’est-ce qu’une batterie virtuelle ?

Lorsque vous décidez d’installer des panneaux solaires chez vous lui, deux cas de figures existent s’offrent à vous :

  • Vos panneaux solaires ne produisent pas assez de kWh par rapport à votre consommation, et faites donc appel aux fournisseurs d’électricité du réseau public pour le reste manquant ;
  • Vous êtes en surplus de production de kWh, ainsi vous vendez cet électricité à EDF OA (EDF Obligation d’achat) ou bien vous la stockez pour l’utiliser plus tard.

Dans ce deuxième cas, un nouveau système de stockage s’offre à vous : la batterie virtuelle ! Également appelé « batterie virtuelle solaire », il s’agit d’un système de stockage virtuel qui va comptabiliser le courant électrique que vous injectez directement au réseau pour vous permettre de l’utiliser gratuitement plus tard. Étant une nouveauté, il n’existe aujourd’hui pas beaucoup d’offres de batterie, mais on peut notamment citer la batterie virtuelle JPME, la batterie virtuelle MyLight Systems ou encore celle d’Urban Solar Energy.

Le fonctionnement de la batterie virtuelle

La batterie virtuelle représente une innovation majeure dans le domaine du stockage de l’énergie solaire. Grâce à elle, être en autoconsommation à 100 % est possible. Mais comment ça fonctionne ? Dans ce guide, nous allons voir les étapes d’utilisation de la batterie virtuelle.

Création de l’électricité et consommation personnelle

La fonction de la batterie virtuelle est simple. Le processus commence lorsque les panneaux solaires photovoltaïques convertissent l’énergie du soleil en électricité. Lorsqu’un panneau solaire utilise les rayons du soleil pour créer un courant continu, l’onduleur se charge de le transformer en courant alternatif pour alimenter vos appareils.

Intégration au réseau électrique et utilisation de la batterie virtuelle

Si votre installation solaire produit plus d’électricité que vos besoins énergétiques, c’est là que votre système de stockage virtuel intervient. Ayant une fonction similaire à un Cloud, la batterie virtuelle va stocker l’énergie sur le réseau public. Cette quantité de kWh envoyée est enregistrée, créditant ainsi votre compte de stockage virtuel et en cas de besoins, la nuit ou lors d’une journée moins ensoleillée par exemple, vous pouvez utiliser gratuitement cette énergie injectée au réseau

.

Étant une très bonne alternative à la revente du surplus auprès d’EDF OA (EDF Obligation d’Achat) et aux batteries solaires physiques, la batterie virtuelle permet de consommer un maximum d’énergie solaire sans faire de gâchis. Chaque offre de batterie propose ses propres avantages. Certains ont une limite de stockage tandis que d’autres, au prix plus élevé, n’en ont pas. Dans tous les cas, nous vous conseillons de faire un comparatif des offres pour mener à bien votre projet solaire.

Batterie solaire physique ou virtuelle ?

Le choix entre une batterie physique et une batterie virtuelle dépend de plusieurs facteurs, tels que la capacité de stockage souhaitée, le prix, et la configuration de l’installation solaire. Néanmoins, il convient de voir les différences entre ces deux types de batteries.

Logiquement, les batteries solaires physiques nécessitent plus d’espace dans un projet photovoltaïque (l’autre étant un système de stockage virtuel), mais notez qu’elles ont également une moins bonne conversion du surplus lors de leur utilisation. En d’autres termes, en utilisant une batterie physique, non seulement le kWh est limité (environ entre 3 et 20,5 kWh), mais en plus, vous n’utilisez pas 100 % du surplus d’énergie injecté dedans. De plus, elle dispose d’une durée de vie allant jusqu’à la dizaine d’années. Au niveau du prix, dépendant des offres de batteries solaires, cela peut aller de 80 à 1 000 €.

À l’inverse, les batteries virtuelles fonctionnent souvent sous forme d’abonnement à souscrire et à payer au mois. D’un prix variant selon plusieurs critères (kWh par mois, capacité de stockage…) vous pouvez accéder à la totalité de votre surplus sans limite de temps. Par exemple, il est possible de stocker de l’énergie pendant plusieurs années, et de l’utiliser n’importe quand gratuitement. L’un des inconvénients lorsque l’on compare ces deux batteries réside dans le fait qu’en cas de coupure de courant, il est impossible d’utiliser son système de stockage virtuel. Ainsi, en cas de besoin dans une zone isolée ou lors de vos sortie par exemple, la batterie physique peut vous venir en aide, mais pas la virtuelle.

Les avantages de la batterie virtuelle pour les particuliers

La batterie virtuelle est une innovation marquante dans le domaine des énergies renouvelables, offrant aux propriétaires de panneaux solaires une multitude d’avantages. Cette technologie permet une gestion optimisée de l’électricité solaire produite, favorisant une autoconsommation accrue et une réduction significative des coûts énergétiques.

Optimisation de l’autoconsommation

Grâce à la batterie virtuelle, les particuliers peuvent maximiser l’utilisation de l’énergie générée par leurs panneaux solaires. Contrairement aux systèmes de stockage physique, la batterie virtuelle ne nécessite pas d’installation matérielle coûteuse sur la toiture ou dans le jardin. Elle fonctionne en stockant le surplus d’électricité produit pendant les heures ensoleillées sous forme de crédits énergétiques, qui peuvent être utilisés ultérieurement, pendant la nuit ou lors de jours moins lumineux par exemple, optimisant ainsi le taux d’autoconsommation et permettant aux utilisateurs de devenir presque indépendants du réseau électrique traditionnel.

Réduction des coûts et impact environnemental

Adopter une batterie virtuelle conduit à des grandes économies sur la facture d’électricité. Les utilisateurs bénéficient d’un tarif réduit pour l’électricité stockée, ce qui diminue les frais d’abonnement et les coûts associés à l’achat d’énergie du fournisseur d’électricité. De plus, en favorisant l’électricité solaire, les batteries virtuelles contribuent à réduire l’empreinte carbone des particuliers, soutenant ainsi la transition vers une consommation plus écologique et durable. Les fournisseurs d’énergie proposent souvent des offres spécifiques pour les propriétaires de panneaux photovoltaïques, incluant des tarifs préférentiels et des services adaptés à l’autoconsommation, renforçant l’attrait pour cette solution électrique innovante.

Les défis et limitations de la batterie virtuelle

Malgré les nombreux avantages des batteries virtuelles, il existe des défis et limitations qui peuvent freiner leur adoption par les particuliers. Ces obstacles sont d’ordre technique, économique et réglementaire, et leur compréhension est essentielle pour les futurs utilisateurs envisageant cette technologie pour leur installation solaire.

Considérations techniques

Les batteries virtuelles reposent sur des algorithmes complexes pour gérer le stockage et la distribution de l’énergie produite par les panneaux solaires. L’intégration de ces systèmes avec les installations électriques existantes peut présenter des défis, notamment en termes de compatibilité et de communication avec le réseau électrique. De plus, vous devez avoir une connexion Internet, car elle permet la gestion à distance du stockage virtuel et l’optimisation de la production d’électricité. Les installateurs doivent donc s’assurer que l’infrastructure existante peut supporter ces technologies avancées et que les utilisateurs sont bien équipés pour gérer leur consommation d’énergie de manière efficace. Également, comme déjà annoncé, les coupures de courant empêche les utilisateurs de profiter de leur énergie solaire stockée.

Barrières économiques et réglementaires

Sur le plan économique, le coût initial de souscription à un service de batterie virtuelle peut être un frein pour certains particuliers. Bien que l’investissement puisse être amorti sur le long terme grâce aux économies réalisées sur la facture d’électricité, la perspective d’un abonnement ou de frais d’acheminement supplémentaires peut susciter des questions. De plus, les fournisseurs d’énergie et les fournisseurs de batteries doivent naviguer dans un cadre réglementaire parfois complexe, qui peut limiter les offres disponibles ou influencer le prix du kWh stocké. Mais ce n’est pas tout : utiliser le kWh produit par vos panneaux solaires et stockée par votre batterie virtuelle est soumis aux taxes. Plus précisément, ces taxes et frais de transport sont prélevées par le fournisseur de batterie. En d’autres termes, vous n’utilisez pas « gratuitement » votre électricité stockée.

Ainsi, bien que la batterie virtuelle soit une solution de stockage prometteuse pour optimiser l’autoconsommation et réduire l’impact environnemental, les particuliers doivent prendre en compte le coût de la batterie, sa mise en service, mais également les taxes. Alternative à la batterie simple et à l’obligation d’achat auprès d’EDF OA, nul doute que dans les années à venir, cet outil fasse partie d’une installation de panneaux solaires.

Quelles sont les solutions autres que la batterie virtuelle ?

Si la batterie virtuelle offre une solution innovante pour gérer l’énergie solaire produite par vos panneaux solaires, il existe d’autres méthodes pour optimiser votre autoconsommation ou valoriser votre surplus d’électricité. Voici quelques alternatives :

  • Autoconsommation totale avec batterie de stockage physique : Cette option implique l’utilisation d’une batterie physique pour stocker l’électricité solaire produite. Cela permet de consommer l’énergie stockée pendant les périodes où les panneaux ne produisent pas, comme la nuit ou les jours nuageux ;
  • Autoconsommation avec vente du surplus : Cette solution implique l’utilisation de l’énergie produite par vos panneaux solaires ainsi que la revente du surplus auprès d’EDF OA, ce que vous n’utilisez pas. Une installation photovoltaïque de ce type garantit une source revenus supplémentaires, et le tarif de rachat dépend de la puissance de votre installation (en kWc) ;
  • Vente totale de la production solaire : Certains propriétaires choisissent de vendre à EDF OA toute leur production solaire directement au réseau. Lorsque les tarifs de rachat sont élevés et dans le cas où vous souhaitez rapidement rentabiliser vos panneaux solaires, cette option est à considérer ;
  • Autoconsommation sans solution de stockage : Vous pouvez simplement consommer l’énergie au fur et à mesure qu’elle est produite par vos panneaux solaires, sans stockage. Cela nécessite une bonne gestion de la demande d’énergie en temps réel.

Que vous optiez pour une batterie virtuelle ou une autre forme de gestion de votre électricité solaire, l’important est de maximiser l’utilisation de cette énergie renouvelable et de réduire votre dépendance au réseau électrique, tout en réalisant des économies sur votre facture d’électricité. Chaque solution a ses propres avantages et inconvénients, et le choix dépend de vos besoins spécifiques, de la capacité de votre installation solaire, de sa puissance (en kWc) et des conditions de votre contrat avec votre fournisseur d’électricité. Aussi, nous vous conseillons de faire appel à un installateur de panneaux solaires professionnel et certifié RGE pour votre projet. En demandant un devis gratuit, vous pourrez comparer les offres et opter pour la plus avantageuse.

FAQ sur la batterie virtuelle


La batterie virtuelle est-elle adaptée à tous les foyers ?

La batterie virtuelle est une solution flexible, mais elle n’est pas universelle. Elle convient aux foyers avec une installation solaire optimisée pour l’autoconsommation et qui peuvent bénéficier d’un stockage virtuel pour gérer leur surplus d’électricité. L’adéquation dépend de votre consommation, de la production de vos panneaux solaires, et de votre réseau électrique.

Quels sont les coûts associés à la batterie virtuelle ?

Les coûts d’une batterie virtuelle incluent un abonnement et des frais de service. Les fournisseurs de batterie virtuelle proposent des offres variées, ainsi nous vous conseillons de consulter leurs produits, et de les comparer pour choisir la plus adaptée à votre installation solaire.

Comment profiter d’une batterie virtuelle ?

Pour profiter d’une batterie virtuelle, vous devez avant tout avoir une installation photovoltaïque. Ensuite, souscrivez à un service de stockage virtuel chez un fournisseur qui gère le surplus d’énergie produit. Cela vous permettra alors de stocker l’électricité et de l’utiliser lorsque nécessaire.