Quelles sont les aides de l'Anah pour installer des panneaux solaires ?

Pour de nombreux propriétaires en France, l’installation de panneaux solaires représente une étape significative vers l’autonomie et l’efficacité énergétique. Toutefois, le prix de tels projets peut souvent être un frein. Heureusement, il existe des aides financières, notamment de l’État et de divers organismes, pour financer ces installations. Parmi ces entités, l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) se distingue par son engagement à soutenir les travaux d’amélioration de l’habitat, en particulier ceux liés à la rénovation énergétique. Avec l’évolution constante des politiques et des offres, une question se pose : quelles sont les aides actuelles de l’Anah pour l’installation de panneaux solaires photovoltaïques ? Cette question est d’autant plus pertinente que la transition énergétique devient une priorité nationale.

Comprendre l’Anah et ses aides pour la rénovation énergétique

L’Anah, ou Agence Nationale de l’Habitat, est un établissement public français ayant pour mission d’améliorer l’efficacité énergétique du logement des propriétaires. Fondée pour répondre aux besoins en rénovation et en amélioration de l’habitat, l’Anah propose une aide, sous la forme d’une prime, aux travaux de rénovation énergétique. Que ce soit pour l’installation d’un chauffage d’appoint ou bien d’un panneau solaire, l’Anah vise propose une aide aux ménages de tous les revenus à réaliser des travaux dans leur logement.

Parmi les aides proposées par l’Anah, la plus connue est MaPrimeRénov’, ou Ma Prime Rénov’, une prime lancée en 2020 et accordée à certains types de travaux, comme un système de ventilation, un équipement de chauffage (incluant le panneau solaire thermique), l’audit énergétique ou encore des équipements d’isolation thermique.

Les aides actuelles de l’Anah pour la rénovation énergétique

Avant, installer des panneaux solaires était éligible au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), une aide qui a permis à de nombreux propriétaires d’obtenir un kit solaire chez eux. Aujourd’hui, si vous êtes un particulier, vous pouvez bénéficier des aides de l’Anah qui ont remplacé ce crédit, comme la prime MaPrimeRénov’.

MaPrimeRénov’ de l’Anah, mise en place pour remplacer le CITE, est une aide visant à aider tous les propriétaires, même ceux à revenus très modestes, de procéder à des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Au sens plus large, cette prime permet de financer :

  • Un système de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire (pompe à chaleur, chauffe-eau solaire, chauffage solaire…) ;
  • Un système de ventilation ;
  • Des équipements d’isolation thermique ;
  • Un audit énergétique.

En plus de cette aide, il existe MaPrimeRénov’ Sérénité, qui est un volet de la première prime et qui cible les ménages aux revenus modestes et très modestes. Elle finance jusqu’à 65% des travaux de rénovation globale, avec un accent particulier sur les projets permettant un gain énergétique d’au moins 35 % après travaux. Pour les copropriétés, L’Anah propose l’aide MaPrimeRénov’ Copropriété finance les travaux de rénovation énergétique des parties communes, avec un objectif d’amélioration de la performance énergétique de la résidence.

Conditions d’éligibilité à l’aide de l’Anah et processus de demande

Vous pouvez faire la demande d’aide MaPrimeRénov’ de l’Anah à partir de n’importe quel montant de revenus. Néanmoins, certains critères sont à prendre en compte :

  • La demande d’aide doit être faite avant le début des travaux d’installation solaire ;
  • Le logement en question doit être la résidence principale, avoir au moins 15 ans et être occupé au minimum 8 mois toutes les années ;
  • L’installation solaire doit être réalisé par un professionnel RGE ;
  • Seuls le panneau solaire thermique et le panneau solaire hybride sont concernés par cette prime. L’installation de panneaux solaires photovoltaïques ne permet pas l’accès à la prime de l’Anah.

Pour faire une demande d’aide de MaPrimeRénov’ auprès de l’Anah, les démarches sont simples. Vous devez avant tout faire une simulation en ligne sur le site de l’Anah pour évaluer votre éligibilité ainsi que le montant de votre aide. Si les conditions sont remplies, vous pouvez commencer vos démarches en faisant votre demande d’aide directement en ligne. Vous devez préparer un dossier, comprenant le devis des travaux. Une fois la confirmation d’aide reçue de la part de l’Anah, vous pourrez commencer les travaux. Notez que vous toucherez la prime à la fin des travaux.

Alternatives et compléments aux aides de l’Anah

En dehors des aides proposées par l’Anah, d’autres dispositifs financiers sont disponibles pour soutenir l’installation de panneaux solaires en France. Ces aides complémentaires permettent aux particuliers d’optimiser leur investissement dans les énergies renouvelables.

Dans le cas d’une installation solaire thermique, en plus de l’aide de l’Anah, vous pouvez obtenir l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), qui offre un financement sans intérêt pour les travaux d’amélioration énergétique. En outre, la TVA à taux réduit peut s’appliquer à certains travaux de rénovation énergétique, permettant ainsi de réduire le coût global du projet. Aussi, la prime « coup de pouce chauffage » est une aide dédiée au remplacement d’un chauffage à gaz ou au charbon, vous permettant notamment d’obtenir un chauffage solaire moins cher

Dans le cas d’une installation photovoltaïque, vous pouvez disposer de nombreuses aides. Par exemple, la prime à l’autoconsommation est une aide pour toute installation solaire permettant aux propriétaires de consommer leur propre électricité. Le montant de cette aide dépend de la puissance de votre installation. Aussi, l’obligation d’achat par EDF OA permet aux installations solaires photovoltaïques en autoconsommation de vendre leur surplus d’énergie électrique produite pour générer un revenu supplémentaire. Pour cela, il suffit de faire une demande de raccordement auprès du gestionnaire de réseau.

Dans tous les cas, pour bénéficier au maximum de la prime de l’Anah ou bien d’une quelconque autre aide, nous vous recommandons de toujours bien vous renseigner sur les conditions d’éligibilité. Avant de faire des travaux, pensez à voir à quelles aides et primes vous pouvez être éligible, afin de faire des économies sur le montant de votre installation solaire. Nous vous conseillons de toujours consulter un professionnel RGE pour effectuer vos travaux de pose, étant donné qu’il s’agit souvent d’une condition pour bénéficier d’une aide, dont la prime de l’Anah. Aussi, pour faire des économies, pensez à demander un devis gratuit, car ce document, en plus de vous permettre de faire des économies peut également être une pièce justificative pour une aide ou une prime.

FAQ : Questions fréquentes sur l’Anah pour panneau solaire


Les panneaux solaires sont-ils toujours éligibles aux aides de l’Anah ?

Oui, la prime de l’Anah, MaPrimeRénov’, permet toujours de recevoir une aide pour financer un projet d’installation solaire. Notez toutefois que cette prime ne concerne que les panneaux solaires thermiques et hybrides. Le panneau solaire photovoltaïque est exclu de cette aide de l’Anah.

Comment savoir si je suis éligible aux aides de l’Anah ?

Pour déterminer votre éligibilité aux aides de l’Anah pour votre panneau solaire, vous pouvez réaliser une simulation en ligne via le site du service public. Votre éligibilité dépend de plusieurs facteurs, dont vos revenus, le type de travaux envisagés, et l’ancienneté de votre logement.

Puis-je bénéficier de MaPrimeRénov’ de l’Anah et d’autres aides ?

Oui. En plus de cette prime proposée par l’Anah, vous pouvez disposer d’autres dispositifs comme les chèques énergie, la prime CEE (Certificats d’Économie d’Énergie), l’éco-prêt à taux zéro ou encore la TVA réduite. Aussi, n’oubliez pas de vérifier les aides de vos collectivités locales.