Tout savoir sur les panneaux solaires intégrés à la toiture

Lorsque vous décidez d’installer des panneaux solaires sur le toit de votre maison, vous pouvez choisir entre deux types d’installation : la surimposition et l’intégration au bâti (IAB). Lors de la surimposition, le type d’installation la plus répandue, le panneau solaire est directement posé sur les tuiles de votre toit. Dans le cas de l’IAB, type de pose au prix plus élevé, vos modules solaires remplacent vos tuiles. Moins connus dans une installation solaire photovoltaïque, les panneaux solaires intégrés à la toiture de votre maison se présentent pourtant comme une couverture aux nombreux avantages, notamment esthétique. Néanmoins, cette pose de panneaux solaires nécessite de faire certaines déclarations et une expertise adaptée.

Comprendre les panneaux solaires intégrés à la toiture

Dans le cadre d’une installation solaire photovoltaïque, il est possible de choisir entre deux types de pose : l’installation en surimposition et l’intégration au bâti (IAB). Dans le cas d’une pose en surimposition, votre panneau solaire photovoltaïque est directement installé sur les tuiles de votre maison. Ce type de couverture est la méthode la plus utilisée en France, car elle est simple à mettre en place. Les installations solaires en surimposition ne nécessitent pas de remplacer la moindre tuile de votre toiture, ne changeant donc pas l’architecture de votre maison. Aussi, les éléments de votre kit solaire peuvent être modulés, permettant ainsi une meilleure production d’énergie électrique, et donc une meilleure autoconsommation. Cependant, malgré son prix avantageux, la pose solaire photovoltaïque en surimposition peut parfois entrer en conflit avec les normes esthétiques, pouvant par exemple la rendre impossible dans une zone protégée.

Un panneau solaire intégré au toit de votre maison (IAB) est conçu pour s’imbriquer harmonieusement dans la structure de la toiture. Une installation photovoltaïque intégrée au bâti, alliant esthétique et fonctionnalité, permet non seulement d’optimiser l’espace du toit, mais aussi d’assurer une meilleure harmonie avec l’architecture existante. Les panneaux solaires intégrés remplacent ainsi une partie de la couverture traditionnelle du toit, tout en produisant de l’énergie.

Pourquoi opter pour le panneau solaire intégré à la toiture ?

L’intégration au bâti (IAB) des panneaux photovoltaïques présente plusieurs avantages significatifs. D’un point de vue esthétique, une installation de panneaux photovoltaïques intégrés au bâti s’harmonise parfaitement avec le paysage urbain ou rural, offrant une solution solaire moins intrusive que les installations traditionnelles en surimposition. D’ailleurs, ce type de pose peut être envisagé dans des zones protégées, là où l’avis de l’Architecte des Bâtiments de France est une condition sine qua non.

Ensuite, un panneau solaire intégré en toiture contribue à l’augmentation de la valeur immobilière d’une maison, car elle est perçue comme une amélioration moderne et respectueuse de l’environnement. Enfin, côté rentabilité, bien que le prix initial de l’intégration en toiture puisse être plus élevé, votre installation solaire vous permettra de réaliser d’importantes économies d’énergie sur le long terme. En maximisant l’espace sur le toit et en réduisant les coûts énergétiques, un panneau solaire intégré en toiture est donc un projet solaire esthétiquement et économiquement viable.

Y a-t-il des inconvénients au panneau solaire intégré en toiture ?

L’intégration des panneaux solaires au bâti comporte également des inconvénients qu’il faut prendre en compte. Tout d’abord, le processus d’installation est bien plus complexe et exigeant que pour les panneaux posés en surimposition. En effet, si vous souhaitez installer des panneaux solaires sur une maison déjà établie, il faudra toucher à la structure même du bâtiment, impliquant des travaux supplémentaires, mais comportant également certains risques comme l’infiltration d’eau. Ainsi, nous vous conseillons fortement de demander à un installateur RGE d’installer vos panneaux solaires. D’ailleurs, étant donné que l’intégration au bâti n’implique aucun espace entre la charpente et le panneau solaire, les hautes températures auront un impact sur la production des panneaux solaires, en raison de la limitation de la circulation de l’air, ce qui affecte la dissipation de la chaleur.

Ensuite, sachez que l’installation intégrée en toiture ne permet pas d’installer tous les panneaux solaires. Ainsi, pensez à choisir votre panneau solaire intégré en toiture en faisant attention à ce qu’il soit compatible avec l’IAB. D’ailleurs, notez qu’il existe ce que l’on appelle la « tuile solaire », qui est un type de panneau solaire prenant la forme d’une tuile de toit de maison. Cette dernière ne peut être installée qu’en IAB.

Enfin, il convient de noter le prix plus élevé du panneau solaire intégré en toiture comparé à la surimposition. Comptez entre 500 et 1 000 € de différence.

Installation et configuration des panneaux solaires intégrés

L’installation des panneaux solaires intégrés à la toiture implique plusieurs étapes clés, chacune essentielle pour assurer l’efficacité et la durabilité de l’installation photovoltaïque. Faire appel à un professionnel certifié RGE pour ce type d’installation vous permettra d’établir une installation solaire optimale et sécurisée. Capable de vous donner des conseils, ce dernier vous préparera un plan détaillé en fonction des spécificités de votre maison et du type de toiture. Côté orientation et inclinaison des panneaux, cela dépendra de si votre maison est déjà construite, ou bien de s’il s’agit d’une nouvelle construction. Dans tous les cas, ces paramètres seront minutieusement étudiés pour maximiser la production d’électricité. Une attention particulière est portée à l’intégration des panneaux dans la toiture existante, afin d’assurer une esthétique harmonieuse et une efficacité énergétique optimale.

Les principaux défis techniques de l’installation des panneaux solaires intégrés à la toiture concernent la gestion de l’étanchéité et de l’aération. Votre installateur RGE s’assurera que l’intégration des panneaux ne compromette pas l’étanchéité de la toiture, tout en permettant une ventilation adéquate pour éviter la surchauffe des modules photovoltaïques. Cela implique l’utilisation de matériaux et techniques spécifiques selon le type de toiture. Des précautions supplémentaires sont prises pour les toitures en tuiles ou ardoises, afin de prévenir tout dommage ou problème d’infiltration.

Enfin, notez qu’une installation solaire intégrée en toiture nécessite de suivre le plan local d’urbanisme, et que certains documents seront nécessaires pour réaliser ce genre de projet :

  • Dans le cas d’une maison déjà existante, vous devrez faire une déclaration préalable de travaux ;
  • Dans le cadre d’une maison neuve, vous devrez faire une demande de permis de construire.

Votre installateur RGE vous donnera des conseils et vous aidera à obtenir ces documents.

FAQ : Questions fréquentes sur les panneaux solaires intégrés à la toiture


Quelle est la différence principale entre les panneaux solaires intégrés à la toiture et les panneaux installés en surimposition ?

La différence majeure réside dans l’intégration architecturale : les panneaux solaires intégrés remplacent une partie de la couverture du toit, s’harmonisant esthétiquement avec la toiture. Contrairement aux panneaux traditionnels posés en surimposition, qui sont fixés au-dessus de la toiture existante, les panneaux solaires intégrés offrent une solution plus discrète et souvent plus esthétique.

Peut-on installer des panneaux solaires intégrés sur tout type de toiture ?

Certains panneaux solaires sont plus adaptés aux toitures en pente, et d’autres conviennent mieux à l’intégration au bâti sur les toitures plates. Nous vous conseillons de prendre le temps de bien vous renseigner sur les caractéristiques du panneau solaire choisi pour voir s’il convient à votre maison. Demander des conseils auprès d’un installateur RGE vous permettra d’établir un projet solaire optimal.

Les panneaux solaires intégrés en toiture sont-ils plus coûteux que les panneaux en surimposition ?

Oui, l’intégration au bâti coûte plus cher que la surimposition. Cette différence de prix s’explique par la complexité de l’installation et par le besoin d’adapter les panneaux à la structure spécifique de la toiture, garantissant à la fois l’esthétique et l’étanchéité. Comptez une différence de prix située entre 500 et 1 000 €.